Créée en 1970 et reconnue d’utilité publique, la Fondation Claude Pompidou accompagne grâce à ses bénévoles et à ses établissements, les personnes fragilisées par la maladie, le handicap et le grand âge.

Historique de la Fondation

« C’est proprement ne valoir rien que de n’être utile à personne ».
C’est en se basant sur cette maxime de Descartes que Claude Pompidou décide, en 1969, de créer une Fondation pour venir en aide aux enfants handicapés, aux personnes âgées et aux malades hospitalisés.

Claude Pompidou ©FCP

Fille d’un médecin de campagne qui soignait gratuitement les plus pauvres, Claude Pompidou a toujours été sensible au sort de ceux qui souffraient et que la vie avait malmenés. Alors qu’elle était étudiante et jeune mariée, elle avait déjà choisi de s’occuper des personnes démunies de son quartier de la rue Mouffetard.

Consciente que la seule initiative individuelle avait ses limites, Claude Pompidou décide de susciter un mouvement plus vaste qui aboutit en 1970 à la création d'une Fondation pour les enfants handicapés, les personnes âgées et les malades hospitalisés.

"Je ne connus jamais la tentation d'abandonner"

Claude Pompidou

Elle souhaite notamment développer un bénévolat encore très rare à l’époque. Basé sur un modèle de volontariat anglo-saxon, elle propose un bénévolat d’accompagnement le plus efficace possible car il réunit des personnes qui sont formées, soutenues et dont les interventions répondent à des règles éthiques clairement établies.

En parallèle, Claude Pompidou souhaite la création de structures d'accueil et d'hébergement pour les personnes âgées et les enfants handicapés.

Dès le début des années 1980, elle s’intéresse à l’émergence de la maladie d’Alzheimer. Sensible aux familles dont elle a perçu les souffrances et convaincue de la nécessité d’aider la recherche médicale dans ce domaine, elle mobilise sa Fondation autour de ces deux axes et inaugure, en 2001, le premier centre entièrement conçu et dédié à la prise en charge des malades d’Alzheimer.

Chaque après-midi, pendant plus de 35 ans et jusqu'à son décès le 3 juillet 2007, Claude Pompidou était présente dans les locaux de la Fondation à Paris. Comme elle en avait exprimé le souhait, c'est Bernadette Chirac, qu'elle aimait beaucoup, qui pris sa suite à la présidence de la Fondation dès le mois de septembre 2007.

Etablissements et bénévoles

13 Etablissements

10 antennes et 39 lieux d'intervention

Espace réservé des bénévoles