Créée en 1970 et reconnue d’utilité publique, la Fondation Claude Pompidou accompagne grâce à ses bénévoles et à ses établissements, les personnes fragilisées par la maladie, le handicap et le grand âge.

Claude Pompidou racontée par son fils

Publié le 25.10.2016

Couverture Livre ©Flammarion
Professeur Alain Pompidou ©Hélène Pambrun

Alain Pompidou, membre du conseil d’administration de la Fondation, raconte la première « Première dame » glamour de la Cinquième République, et son enfance peu commune au sein d’un couple qui allait entrer dans l’Histoire.

En scientifique, il analyse chez sa mère un tempérament : maîtresse de maison accomplie et « modeuse » avant l’heure, défricheuse de talents artistiques, « femme de » avant tout solidaire de la carrière de « Georges », mais avec la part d’indépendance qui ne la quittera jamais. Il raconte Cajarc, Saint-Tropez et Orvilliers, un univers à la Sagan, dévoile Matignon et l’Élysée intimes.

L’auteur a puisé dans ses souvenirs, des notes et correspondances, ainsi qu’un petit carnet retrouvé où sa mère consignait ses impressions, des moments magiques ou pittoresques. Cet éloge d’une grande dame disparue il y a près de dix ans, évoque bien sûr la création de la Fondation et la place importante que celle-ci a tenue dans sa vie.

Chacun retrouvera dans cet ouvrage la figure si attachante de celle qui continue d’inspirer nos actions.

Les droits d’auteur de l’ouvrage seront intégralement reversés à la Fondation Claude Pompidou.

« Claude : c'était ma mère ». Editions Flammarion. Octobre 2016.   19,90 €